Qu’est-ce qui est mieux avec le GLONASS qu’avec le GPS ? [MAJ 26/03/17]

 

Initialement introduite comme une fonctionnalité haut de gamme, de plus en plus de montres GPS sont aussi compatibles GLONASS. Précurseur, Garmin l’intègre désormais à presque toutes ses montres. Et les autres marques comme Polar et Suunto ont embrayé le pas.

Tous les geeks savent que l’intégration du GLONASS se fait dans les smartphones depuis plusieurs années. Et pour ceux qui ont vécu dans une caverne toutes ces années, je vous apprends que le GLONASS a été introduit par Apple dans l’Iphone 4s (hé oui, ça date).

On peut aussi retenir que la plupart des smartphones actuels l’utilisent sans pour autant en avoir fait un argument marketing.

Mais qu’est-ce que c’est et quel est l’intérêt ? Je vous explique aussi quand activer le GLONASS.

 

Qu’est-ce que GLONASS ?

GLONASS est l’abréviation de Global Navigation Satellite System. C’est un système russe de géo-positionnement par satellites. En gros, c’est le concurrent russe du GPS américain.

Son développement a commencé sous l’ère soviétique en 1976 et s’est terminé sous la présidence de Vladimir Poutine au début des années 2000.

Les orbites des 24 satellites sont différentes de celles du GPS, ce qui rend GLONASS plus utile que le GPS pour les hautes latitudes (c’est centré sur la Russie, normal).

 

Quel est l’intérêt de GLONASS pour une montre GPS ?

GLONASS n’est pas meilleur ou moins bon que le GPS. Il peut être utilisé à la place du GPS pour se positionner.

Mais ce qui est super, c’est que nous pouvons maintenant bénéficier d’un travail coopératif américano-russe. En utilisant les 2 systèmes en même temps (GPS + GLONASS), la montre a presque 2 fois plus de satellites à disposition pour se positionner (55 au lieu de 31).

gps+glonass = plus de satellites

Habituellement, votre montre GPS cherche le signal de 4 satellites pour se positionner. En activant le GPS et le GLONASS, elle peut chercher des satellites GPS ou des satellites GLONASS. Ainsi, le temps d’acquisition est réduit, car la montre arrive à localiser 4 satellites plus rapidement. Et la précision devrait être améliorée.

Dans les zones avec peu de visibilité (forêt, canyon urbains, montagne), la montre aura 2 fois plus de satellites à disposition dans la portion visible du ciel pour en trouver 4 pour se positionner. Ca permet d’éviter les décrochages.

 

Et ça donne quelle précision tout ça ?

Déjà, la précision dépend de l’endroit où vous vous situez.

Une étude a mesuré fin 2011 la précision du système de positionnement GLONASS, dans les meilleures conditions possibles (pas d’immeuble, pas de nuage et pas d’interférence radioélectrique), était de 2,8m (95% du temps).

Du côté du GPS, la précision GPS a été mesurée (dans un environnement peut-être moins favorable) par la Federal Aviation Administration en 2014 à 3,35m (95% du temps).

Et les 2 ensemble ?

La précision est alors améliorée d’environ 20%. Du moins, c’est la théorie.

Avec la dernières mise à jour logicielle 3.80 de la Fenix 3, qui devait améliorer la précision de la trace et du calcul de distance, les mordus se sont lancés dans des tests. Si tout le monde est d’accord que la mise à jour a amélioré la précision GPS de la Fenix 3, certains ont trouvé que la trace est maintenant meilleure en réglant le GLONASS sur ‘off’.

Même constat ci-dessous avec une Forerunner 920XT.

Comparaison trace GPS GLONAS on offLa seule façon d’expliquer cela, c’est que la Fenix 3 utilise toujours 4 satellites issus du même système (soit GPS, soit GLONASS), quel que soit le nombre de satellites disponibles. C’est à dire qu’il n’y a pas de complémentarité entre les 2 systèmes, mais un choix entre l’un ou l’autre.

L’ajout de la capacité GLONASS en plus du GPS peut améliorer la précision d’une trace. Mais pas comme on pourrait l’imaginer. En fait, à chaque instant, la montre cherche les satellites GPS et les satellites GLONASS et choisit l’un des 2 systèmes (celui dont elle reçoit les meilleures signaux) pour se positionner.

Du coup, on comprend bien que l’amélioration ne sera pas aussi intéressante que les spécialistes du marketing voudraient nous le faire croire :

  • le GPS fix pourra être plus rapide
  • il y aura moins de décrochage
  • mais la précision intrinsèque ne sera pas améliorée
  • la consommation de la montre sera augmentée, car elle analyse les signaux des 2 systèmes

Tout ça devient assez compliqué si on associe les caractéristiques des chips GPS + antennes des différentes montres. Voir cette étude faite avec des GPS voiture si vous voulez en savoir plus.

Conclusion : le GLONASS, c’est comme les antibiotiques, c’est pas automatique. Perso, pendant tous mes tests de montres GPS/GLONASS, j’ai rarement vu d’améliroation avec le GLONASS. Si là où vous courrez habituellement, vous obtenez une précision inférieure à 3 mètres, le GLONASS n’apportera rien. Mettez le GLONASS sur OFF. Si par contre la précision est moins bonne que 5m, alors l’activation du GLONASS pourrait réduire les décrochages et améliorer la précision. Essayez avec GLONASS ON.

 

Et après le GLONASS, qu’est-ce qu’il y aura ?

Orbites GPS GLONASS GALILEO

L’Union Européenne développe son propre système de géo positionnement : Galileo, qui sera constitué de 30 satellites (27 en service + 3 en réserve). Le système Galileo est devenu opérationnel le 17 novembre 2016, avec le lancement des 17e, 18e, 19e et 20e satellites. Les perspectives sont intéressantes, puisque la précision devrait monter à 1m.

Mais ne rêvez pas, on n’est pas près de voir une montre GPS compatible Galileo. Même si Garmin a annoncé la sortie de 2 GPS de randonnée compatibles Galiléo fin 2017, le système ne sera complet qu’en 2020. Ce n’est qu’à cette date que Galileo aura une meilleure précision que le GPS. Ensuite, le service offrant une précision à 1m sera payant. Donc ne comptez pas y avoir accès avec votre montre GPS/Galileo grand public. Pour moi, ce sera encore un argument marketing qui ne se traduira pas par des améliorations de précision.

La Chine développe une constellation de 35 satellites appelée BeiDou Navigation Satellite System depuis janvier 2015.

IRNSS est un système constitué de 7 satellites développé par l’Inde et qui sera opérationnel en 2016.

 

Les montres de sport qui ont une capacité GPS + GLONASS

Pour être honnête, tous les sportifs n’ont pas besoin d’une montre GPS/GLONASS. La plupart vivront même très bien la petite marge d’erreur de leur montre GPS.

Ca peut être utile pour ceux qui courent dans des environnements avec des écrans qui empêchent de voir le ciel : en ville, là où les hauts immeubles donnent du fil à retordre aux montres GPS, en montagne.

Garmin Fenix 5, Fenix 5S, Fenix 5X

Garmin Fenix 3

Garmin Fenix 3 HR

Garmin Fenix Chronos

Garmin Forerunner 920XT

Garmin Forerunner 735XT

Garmin Forerunner 935

Garmin Epix

Garmin Vivoactive HR

Garmin Forerunner 230

Garmin Forerunner 235

Garmin Forerunner 630

Polar M600

Suunto Traverse

Suunto Ambit3 Vertical

Suunto Spartan Ultra

Suunto Spartan Sport

Suunto Spartan SPort Wrist HR

 

Qui d’autre ne veut rien rater ?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûr de ne pas rater les nouveaux articles et les résultats des nouveaux tests. Et recevez en bonus la checklist des 40 questions à se poser avant d’acheter une montre GPS.

* indicates required



 

Vous pouvez aussi suivre la page Facebook , Twitter ou Youtube.

9 commentaires

  • DUCHENE

    Article super complet et très clair.
    Bravo !

  • Alystaris

    La prochaine montre fitbit « Ionic » sera, elle aussi, compatible GLONASS.

    ET pour reprendre Duchene « Article super complet et très clair. »
    Beau boulot et merci !

  • Christophe

    merci pour ces infos ! je ne connaissais pas l’univers des satellites. cdt

  • Yves

    Super intéressant et didactique !! Merci de faire le boulot à notre place!!

  • passengar

    Franchement je vous dis merci pour les tâches que vous nous faciliter, c’est vraiment gentil.

  • Alexandre

    Bonjour,

    Attention GNSS n’est pas l’abréviation de GLONASS. GNSS représente n’importe quel système de géolocalisation. GPS est un GNSS américain, Glonass est un GNSS russe et Galileo est un GNSS européen. D’ailleurs sur certains équipements, vous pouvez lire :
    * GNSS : GPS
    * GNSS : GPS, GLONASS
    * GNSS : GPS, Galileo

    Faites donc attention en achetant un smartphone ou une montre, car certains vendeurs peu scrupuleux jouent sur les mots. Seuls le second exemple est compatible avec le système russe.

  • Alexandre

    Seconde remarque, même si le Galileo n’est pas totalement déployé, préférez une montre avec une puce compatible GPS et Galileo, car, depuis quelques années, les américains et les européens ont fait alliance. Il en résulte que cette puce comprenant les deux GNSS peut vous localiser avec 3 satellites GPS et un satellite Galileo puis quelques heures et kilomètres plus tard avec 2 satellites GPS et 2 satellites Galileo et cela même si Galiléo n’est pas totalement déployé.

    Enfin, le système Galileo ne changera pas. Donc si votre montre est déjà équipée de la puce, elle ne sera que plus précise quand l’ensemble des satellites Galileo seront en orbite. 🙂

    Merci pour cet excellent article !

    • Jérôme

      Bonjour
      Merci pour ces précisions.
      En effet, le mode de fonctionnement coopératif (3 satellites GPS + 1 Galileo) apporterait des améliorations dans le positionnement en environnement difficile, ce qui n’est pas le cas avec le GONASS où, si j’ai bien compris, il faut utiliser soit 4 satellites GPS, soit 4 GLONASS (ce qui explique l’augmentation de la consommation n’énergie sans réel gain de précision).

  • Tom

    Merci comme tjs pour cet article.
    Pas d’evolution pour 2018? Je viens d’acheter la 935 javais mis gps+glonass mais suite à cet article je comprends que ça risque plus de détériorer la précision qu’autre chose 🙁 dommage que la forerunner n’arrive pas à gerer les 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.